10 bonnes raisons

10 bonnes raisons de soutenir Vincenzo Vecchi et refuser la procédure de renvoi vers l’Italie !

 Vincenzo Vecchi a participé au contre-sommet du G8 à Gênes connu pour l’extrême violence de la repression policière de ces jours de juillet 2001. Il a également manifesté lors d’un rassemblement antifasciste à Milan en 2006. Pour sa seule participation au contre-sommet de Gênes 2001, Il a été condamné à 12 ans et 6 mois de prison, sous le chef d’inculpation de «Dévastation et pillage » – délit issu du « code Rocco » promulgué par le régime fasciste en 1926 – et sur la notion de « concours moral » selon laquelle la seule présence à une manifestation permet sans autre preuve matérielle d’être condamné. Autrement dit, Vincenzo a été condamné uniquement pour avoir manifesté et exprimé ses idées. La justice Italienne a émis à son encontre 2 Mandats d’Arrêts Européens.  

Le Jeudi 8 août 2019, nous apprenions que notre ami, collègue, voisin Vincenzo Vecchi a été brusquement arrêté à Rochefort-en-Terre dans le Morbihan où il vit et travaille depuis plus de 8 ans… Passée la stupéfaction générale, nous nous sommes très vite organisés. Sans cette vigilance et cette solidarité rapide, il est clair qu’il aurait été renvoyé en Italie, sans ménagement et sans possibilité de défendre ses droits. L’engagement du comité de soutien de Vincenzo Vecchi va aujourd’hui bien au-delà du cercle des proches comme le montre la tribune signée par plus de 175 personnalités, ainsi que la pétition toujours en ligne et les nombreuses actions qui ont été organisées via des comités de soutien délocalisés en France, en Belgique et bien entendu en Italie…

Oui, que nous manifestions ou simplement contestions une opinion, chacun-e d’entre nous pourrait être à la place de Vincenzo.

Oui, ensemble nous pouvons davantage et la solidarité est la meilleure des défenses

Oui, la société civile a un rôle à jouer au-delà des urnes pour infléchir des décisions politiques qui ne disent pas leur nom mais abusent et oppriment.

Le 23 mars prochain Vincenzo Vecchi sera rejugé devant la cour d’Appel d’Angers à 9h30 pour décider de son renvoi ou non en Italie. Les efforts et les victoires du comité de soutien, comme la liberté recouvrée de Vincenzo (mais non moins menacée), doivent continuer.

Nous proposons durant ces dix prochains jours précédant l’audience, de revenir en détail sur l’affaire de Vincenzo Vecchi afin d’informer au mieux et présenter nos 10 bonnes raisons de se mobiliser pour refuser catégoriquement la procédure de son renvoi vers l’Italie !

N’hésitez pas à rediffuser ces dix épisodes dans vos réseaux.

Un autre monde est possible !

C’est par l’échange des connaissances, l’intelligence collective et la solidarité, que nous pourrons lutter contre les abus de pouvoir, l’ignorance et la haine de l’autre.

5- Comprendre la stratégie du Faux MAE de Milan

La justice italienne a émis contre Vincenzo Vecchi un Mandat d’Arrêt Européen pour Milan qu’elle reconnaîtra elle-même comme non valide et qui sera finalement déclaré ‘sans objet’ par la Cour d’Appel de Rennes le 15 novembre 2019. La justice italienne ne cherche même pas à faire semblant de s’être trompée, d’avoir fait une fausse manipulation.

Lire la suite...

4- Dénoncer un vrai défilé pro-fasciste et un faux MAE

En 2006 Vincenzo Vecchi a participé à une manifestation contre un défilé de Fiamma Tricolore, groupe faisant l’apologie du fascisme. Ce défilé était autorisé malgré la loi Scialba qui interdit l’apologie du fascisme en Italie. Mais en fait c’est la contre-manifestation qui a été interdite et ses participants réprimés. Les participants au défilé fasciste, eux, n’ont bien sûr jamais été inquiétés.

Lire la suite...


2- Parce qu’un autre monde est possible !

Nous affirmons que l’État Italien a planifié une stratégie de violence, de terreur et de répression des manifestants qui a été jusqu’à la mort de Carlo Giuliani âgé de 23 ans, qui a été jusqu’à des tabassages systématiques dans les rues, qui a été jusqu’à la pratique de la torture et d’autres actes de barbaries sur plus d’une centaine de manifestants à l’école Diaz et dans la caserne de Bolzaneto pendant plusieurs jours…

Lire la suite...

1 – Parce que nous sommes toutes et tous concerné.e.s

Plus largement nous souhaitons alerter des dangers du non- respect de la séparation des pouvoirs, garantie inaliénable et vitale pour la santé de nos démocraties et la légitimité des institutions qui ne réussiront à rien dans l’oppression et la destruction de vies humaines !

Lire la suite...